Samedi 16 et Dimanche 17 Septembre Journées Européennes du Patrimoine 🗓

Samedi 16 septembre

Visites guidées à 14h00 et 17h00

Visite libre de 14h00 à 18h00

Dimanche 17 septembre

11h : Concert clavecin et flûte ancienne par Bruno Delforge et José da Silva

16h : CARTE BLANCHE – Simon Mauclair & Littérature Américaine – Collectif CORNERSTONE

Depuis 3 ans, le metteur en scène Simon Mauclair plonge au coeur des oeuvres majeures de la littérature américaine. Il présentera cette année un extrait de la «Pastorale américaine» de Philip Roth.

Entrée Libre

Les Contemporaines de Vicq 🗓

Pour cette édition des Contemporaines de Vicq, l’ensemble Hope présente trois concerts.

Lundi 23 juillet à 20h00

Florentino Calvo, mandoline et électroniques

3 créations mondiales de Gualtiero Dazzi, Bruno Giner et Luis Nahon.

Entrée payante.

Réservation :contact@hopensemble.eu ou 06 03 32 22 38

Jeudi 26 juillet à 20h00

Musiques sacrées du XXIe siècle

Ensemble Méliades/Ensemble Hope

Concert produit par le Festival 1001 Notes.

Oeuvres de Machuel, Labarsouque, Dazzi, Zavaro et Arnesen

Entrée payante.

Réservations : www.festival1001notes.com

Dimanche 29 juillet à 17h00

Nadia Ratsimendresi

Ondes Marteno et Ondea

Oeuvres de Stockausen, Faia, Parkins, Charpentier, Louvier…

Entrée payante.

Réservation : contact@hopensemble.eu ou 06 03 32 22 38

Samedi 23 juin POESIE JOUR & NUIT de 14h00 jusqu’à plus d’heure 🗓

Salon des éditeurs de Poésie

Pour ce 2e salon des éditeurs, le Vieux Château recevra les éditions : Black out, Dernier Télégramme, Fondencre, L’étoile des limites, L’herbe qui tremble, La nouvelle escampette, La passe du vent, La Regondie, Le cadran Ligné, Le grand os, Le petit flou, Le phare du Cousseix, Maison André Breton Saint-Cirq Lapopie, Pierre Mainard, Revues A & Friche, Rougerie.

Tout au long de la journée :

Expositions et performances :

«Cabaret Dada» par le Raoul Hausmann fan club, Olivier Orus , François-Michel Ronte , 50 ans de la collection poésie/Gallimard

17h00 : Lectures (Scène ouverte) et Table ronde

Assises internationales du merveilleux :  « La poésie sauvera-t-elle le monde ? » avec Laurent Doucet, Thierry Renard, Jean-Pierre Siméon,

Christian Viguié.

Musique & spectacles :

Jazz manouche, la flamme Slam, Cristiana Eso (chant) & Marie-Monique Popesco (harpe)

14h00 : Damian O’Shea La Complainte du vieux marin de S. T. Coleridge

18h00 : Couleur tabou avec Carla Viel-Renard, Sonia Viel & Thierry Renard

21h00 : Marcel Bozonnet lit Jean-Pierre Siméon

22h15 : Le jour se lève, ça vous apprendra de Jacques Rigaut, avec Yann Karaquillo & Alain Labarsouque, Evym tunes & Cécile Gosan (électro-poésie)

23 h00 : Feu de la Saint-Jean

Entrée Libre

Restauration sur place :

Produits locaux et cuisine libanaise

Du 6 au 31 Juillet Exposition Anne Slacik 🗓

GRANDES PEINTURES 2010-2018

La couleur est au coeur du cheminement d’Anne Slacik, utilisée dans sa fluidité sur de grands formats, peinte sur les livres et les manuscrits, comme un va-et-vient possible entre la peinture et le livre, entre la peinture et la poésie.

Exposition ouverte du mardi au dimanche de 14h à 18h.

Fermeture le lundi

Entrée libre

Inauguration le jeudi 5 juillet à 18h30

Plus d’infos sur Anne Slacik : www.anneslacik.com

Samedi 13 Octobre 2018 : AQUARELLES, Cabaret sibérien 🗓


D’après les nouvelles d’Alexandre Vampilov

Il était une fois en Sibérie un grand auteur. Il est jeune, il est beau, il est drôle.Son honnêteté est sans limites. Fils d’un père bouriat et d’une mère russe, c’est un enfant du lac Baïkal. Il porte le prénom de Pouchkine, il sait faire rire comme Gogol, il aime l’Homme comme Tchekhov.

L’équipe de comédiens se réunit autour d’un Auteur, jeunes gens en quête d’un destin.Ils tombent amoureux de l’Auteur pour son humour acéré, son imprévisibilité, pour sa force de caractère et sa fragilité. Ils sont prêts à partir en voyage avec lui, à se lancer sur la Grande Transsibérienne, qui porte sur sa colonne vertébrale de fer l’histoire de notre temps. A travers la vitre du compartiment du wagon, ils rêvent, ils chantent, ils s’enivrent, ils découvrent leurs propres convictions, leurs doutes et leurs amours.

Ce voyage est un album d’aquarelles, où se mêlent les récits de l’auteur, les impressions des acteurs, des scènes de vie – comme des stations, et voici que le train repart et prend de la vitesse. Vite ! Vite ! Vivre ! Aimer ! Pleurer ! Rire ! Et écrire! Car tout ça peut s’arrêter si soudainement…

« Je porte un toast aux rêves qui ne se réalisent jamais. Les rêves les plus merveilleux ne sont pas réalisables. » A. Vampilov

Compagnie Théâtre DO

Avec : Vladimir Barbera, Denis Boyer, Aurore James, Elsa Ritter

 

Adaptation et traduction: Véra Ermakova et Laurent Lejop

Mise en scène: Véra Ermakova

Scénographie et costumes: Yurii Namestnikov

Création lumière: Gérard Gillot

Création sonore: Jean-Pascal Lamand

Chef de choeur: Tatiana Pykhonina

Décor construit par les ateliers du Théâtre de l’Union CDN du Limousin: Alain Pinochet, Claude Durand

 

Ce spectacle a été crée et joué à la Mégisserie EPCC de Saint-Junien en janvier 2017. Co-produit par le Théâtre de l’Union CDN du Limousin et Anis Gras, le Lieu de l’Autre à Arcueil et la Compagnie Théâtre DOM. Le projet a bénéficié du soutien de la région Nouvelle Aquitaine et du fond d’insertion de l’Académie de l’Union, Limoges.

17 mars 2018 : Les nouvelles Zébrures au Vieux Château 🗓

Conversation avec Céline Delbecq et Julie Gilbert

Deux auteures, Céline Delbecq et Julie Gilbert, ont chacune écrit un court texte de 10 minutes sur la thématique du courage, à l’invitation de la Société des auteurs et compositeurs dramatiques, pour le programme intitulé Les Intrépides* : Phare pour Céline Delbecq et J’aurais préféré avoir un flingue braqué sur la tempe pour Julie Gilbert.

Lors des rencontres Nouvelles Zébrures, les deux auteures vont poursuivre leur conversation autour de ce thème et parler de ce qui les a inspirées. Une façon de se demander en quoi un texte de commande peut s’inscrire dans un projet personnel et d’explorer les arcanes de ce sentiment si commun, la peur, quand il est décliné par deux femmes et qu’elles lui répondent par le courage.

http://www.lesfrancophonies.fr/Conversation-avec-Celine-Delbecq